05 décembre 2006

Cheer Leeders


The Sunshine Underground - Put You in Your Place
The Klaxons - Atlantis to Interzone

A Leeds, comme me l'avait fait remarquer avec horreur une amie accoutumée à l'accent BBC de ses professeurs d'anglais, 'butter' se prononce 'bou-eu'. Plus généralement, elle avait gardé de son séjour un souvenir apocalyptique: ville morte, plongée dans le désespoir le plus noir, seulement éclairée par le parfum occasionnel des hops (le houblon des brasseries) et du chippy.

Ce qui me fascine avec la musique britannique, c'est qu'il semble toujours y avoir un groupe de gens pour faire naître de ce concentré de grisaille la musique la plus ensoleillée. Ainsi des innombrables liverpudliens, bien sûr, mais aussi, donc, de The Sunshine Underground. Soit, leurs titres écoutables pour l'instant ne révolutionnent pas le rock - la voix de Craig Wellington n'est pas rare mais, comme le reste de l'instrumentation, elle est puissante et efficace.

Ca fait du bien d'entendre des tsss-boum-tsss-boum accompagner des riffs de guitare un peu funky. Ne serait-ce que parce qu'enfin, on peut aller danser sur du rock dans les soirées sans ressembler à Nicola Sirkis ou Michael Stipe. Ce qui m'amène aux Klaxons, un peu lassants mais eux aussi terriblement dansants. "Ca y est, c'est fini le retour des années 80", affirmait l'autre soir un copain. "On est en plein dans les nineties". Il avait pas tort, et c'est étonnamment mieux que dans mon souvenir.