22 janvier 2006

Bauhaus, vampirisant


Un chapitre entier est consacré à Bela Lugosi's Dead dans Wikipedia. Ça veut bien dire ce que ça veut dire. Certains morceaux valent plus qu'un album entier. Il n'y a pas beaucoup de sons. Il n'y a pas beaucoup de paroles non plus. Au final, neuf minutes de plénitude désespérée.
Seule une chanson enregistrée en une seule prise peut ainsi frôler la perfection.

21 janvier 2006

Mauviettes inamovibles


Dans le Wisconsin, "femme" est un mot de slang signifiant "wimp" (chochotte, mauviette). On préfère ne pas retracer le cheminement, indubitablement misogyne, de l'expression. Toujours est-il que les Violent Femmes ne sont donc pas des nanas teigneuses mais un oxymore digne de Baudelaire - les "wimps" étant, par nature et par nécessité, non-"violent".

Il n'y a guère que de leur nom dont on puisse se moquer. Prenons Add It Up, par exemple, leur tube de 1983. On voudrait pouvoir lui reprocher plein de choses. La batterie est pitoyable, les accords de guitare d'un simplisme cobainien, les paroles d'une niaiserie abysséenne. Tout est vrai. Pourtant, une fois qu'il est sur la platine, il y reste. On est prêt à entendre le nasillard Gordon Gano se demander vingt fois de suite "why can't I get just one fuck?". C'est même très plaisant.

Soit, la carrière des Violent Femmes est plutôt allée decrescendo après cet album, et soit, ils ne sont qu'un groupe d'éternels adolescents chantant à la gloire de la branlette et du coma éthylique. Mais ça ne suffit pas à me décider. Ils restent sur la platine.

20 janvier 2006

Influences

Après moultes hésitations, ce sera Under the influence. Hein?, dirait Jacques Toubon. Oui, oui, je sais bien, c'est en anglais et ce n'est pas révolutionnaire. C'est du recyclé. D'ailleurs, pour parer aux éventuelles critiques et accusations de conformisme, voici une liste (non exhaustive) des nombreuses utilisations de cette expression vue et revue.

1. Troisième (excellent) morceau de Surrender, album des Chemical Brothers
2. Emission musicale anglo-saxonne, où les invités passent des heures à philosopher sur leur musique, et à en jouer. Un vrai régal.
3. Mémorable album de Wildside, groupe de hard US, datant de 1992.
4. Autre mémorable album de hard US, répondant cette fois au nom de Warrant.
5. Chanson d'Eminem, dont le refrain est le suivant: "So you can suck my dick if you don't like, my shit /'Cause I was high when I wrote this so suck, my dick". Quelqu'un a dit "manque d'inspiration"?
6. Film de Thomas Carter, avec Keanu Reeves (1986).
7. Le but quotidien de millions de boutonneux prépubères sur la planète, comme ceux-ci:


Expression à dominante musicale, donc - même si le résultat n'est pas de la plus grande cohérence. Ça tombe bien: moi non plus. Ce sera donc musique, sans autre précision catégorielle d'usage. Et autre chose quand ça m'en chante.